jeudi 31 octobre 2013

ETYMOLOGIE DU MOT

image ici

Il faut savoir que l'étymologie du mot "CRISE"
(du grec "Krisis" ; décision importante, choix, jugement)
renvoie à l'idée d'un moment clé
"ça doit se décider".

Dans la pensée antique,
 cette notion est donc positive,
 sous-entendant le libre arbitre de l'être
et la souveraineté de son jugement critique.
Elle ne renvoie en aucun cas au sens moderne
de rupture ou trouble maladif.

Dans toute crise, il y a de facto l'idée d'un choix :
sortir de la crise et la dépasser, ou s'y enliser.

On retrouve la même idée dans l'étymologie chinoise,
où la CRISE désigne à la fois
un danger ET une opportunité.


Coté santé, en latin CRISIS signifie
"phase décisive d'une maladie". 
En médecine naturelle, la crise aiguë
est une phase d'élimination positive...

Dès lors, les moments critiques
sont à voir comme des contractions
débouchant sur de possibles...
renaissances.

Pour Jean Monnet,
"les hommes n'acceptent le changement
que dans la nécessité
et ils ne voient la nécessité que dans la crise".

Quelle que soit sa nature, la crise est un chaos
ou point de bascule (douloureux) entre deux états,
marqués par une indispensable déconstruction
avant reconstruction.

Ce moment pivot a valeur de rite de passage,
avec ce que cela comporte de décapage,
de mue et de renouveau.

Ainsi en est-il de la crise de l'adolescence
ou de la quarantaine,
mais aussi de toutes les crises de l'existence
ou de l'humanité.
.
Texte ici
.
+ Vidéo de Pierre Rabhi :

"La société civile est un laboratoire extraordinaire
qui est en train de préparer le futur...
sur de nouveaux critères."
.

mercredi 30 octobre 2013

CRISE GENERALISEE

Film de Coline Serreau-1992
Difficile de "rester zen"...
.
  Pas besoin d'observer longtemps autour de soi
pour constater que TOUT est actuellement "en crise"...
Nos amis, nos voisins, notre famille...
personne n'y échappe !

Chaque situation établie, qu'elle soit institutionnelle,
financière, professionnelle, affective...
paraît être en ce moment "remise en question"...
ce qui est particulièrement déstabilisant
et pour beaucoup, très difficile à vivre...
.
Il y a vingt ans, Coline Serreau en avait fait un film...
qui évoquait (déjà) le "chaos" de notre époque...
chaos dans lequel des conceptions différentes,
l'ancienne et la nouvelle,
s'affrontent...violemment.
(extraits du film sous les liens)

image ici

Elle le faisait d'une façon prémonitoire
mais aussi...jubilatoire !
.
La Licorne
.
La crise, c'est formidable.
C'est un révélateur magnifique
qui permet de démasquer les tricheurs;
la seule chose qui lui résiste, c'est la qualité.
.
Claude Lelouch

mardi 29 octobre 2013

CONCEPTION DU MONDE A REVOIR

image ici

Une vidéo-conférence passionnante,
dans laquelle Yannick Roudaut
résume de façon très claire
notre situation actuelle...
.
(cliquer sur le lien)
.
Les commentaires sont les bienvenus... :-)
.
La Licorne
.

lundi 28 octobre 2013

QUAND L'ISLANDE REINVENTE LA DEMOCRATIE

image ici

Sans doute mes derniers articles
paraissent-ils à certains
un peu "utopiques" !
Et pourtant...
.
On en a très peu parlé dans les médias,
mais ces dernières années,
il s'est passé quelque chose
d'extrêmement intéressant
en Islande :
.
Après la crise de 2008,
le peuple a fait démissionner
un gouvernement au grand complet.

Les principales banques ont été nationalisées
et il a été décidé de ne pas payer la dette
qu’elles avaient contractée auprès de banques
en Grande Bretagne et en Hollande,
dette générée par leur mauvaise politique financière.
.
Ensuite, une nouvelle constitution a été rédigée...
d'une façon tout à fait nouvelle :
elle a été discutée et "fabriquée"
avec et pour la population, grâce à internet !

Du "jamais vu"...!!!

Une révolution pacifique
et une belle leçon de "vraie démocratie"
pour les autres pays !
.
(lire les détails sous les liens)
.
image ici

dimanche 27 octobre 2013

INDIGNATION NECESSAIRE

image ici

On nous dit que l'État ne peut plus assurer les coûts
de ces mesures citoyennes.
Mais comment peut-il manquer aujourd'hui de l'argent
pour maintenir et prolonger ces conquêtes
alors que la production de richesses
a considérablement augmenté depuis la Libération,
période où l'Europe était ruinée ?

Sinon parce que le pouvoir de l'argent,
tellement combattu par la Résistance,
n'a jamais été aussi grand, insolent, égoïste,
avec ses propres serviteurs
jusque dans les plus hautes sphères de l'État.

Les banques désormais privatisées se montrent
d'abord soucieuses de leurs dividendes,
et des très hauts salaires de leurs dirigeants,
pas de l'intérêt général.
L'écart entre les plus pauvres et les plus riches
n'a jamais été aussi important ;
et la course à l'argent, la compétition, autant encouragée.
(...)
Il nous appartient de veiller tous ensemble
à ce que notre société reste une société
dont nous soyons fiers...
(...)
Aussi, appelons-nous toujours
à une véritable insurrection pacifique
contre les moyens de communication de masse
qui ne proposent comme horizon pour notre jeunesse
que la consommation de masse,
le mépris des plus faibles et de la culture,
l'amnésie généralisée
et la compétition à outrance de tous contre tous.
.
.

Résister, c'est créer...
créer, c'est résister !
.
Interview plus longue
de Stéphane Hessel
.

samedi 26 octobre 2013

JUSQU'OU IRA-T-ON ?

image ici

Si l'on va jusqu'à l'extrême,
un jour,
un petit groupuscule hyper-riche
va posséder la planète...
et les enfants qui arriveront
en seront les locataires !
dans cette interview
.

vendredi 25 octobre 2013

LA CAUSE DES CAUSES

Image ici - Cliquer dessus pour la voir en plus grand 

Il est vain de s'en prendre
aux diverses conséquences,
la seule action efficace
est de se pencher sur les causes,
et plus particulièrement sur
la "cause des causes"...
.
.
Nous devrions faire la grève...des mots menteurs :
nous devrions refuser d'appeler "démocratie"
ce qui est son strict contraire !
.
 Etienne Chouard
.
Le régime démocratique a été considéré
comme quelque chose d'acquis,
et de nombreux citoyens
ne se préoccupent plus de la chose commune.

Cette passivité a permis à l'oligarchie et à la finance
de monopoliser le pouvoir.

Rien ne se fera
sans un nouvel engagement politique
– au meilleur sens du terme –
de chacun d’entre nous.

Et un enjeu politique principal
est la reprise de contrôle,
par les instances politiques,
du système financier.
.
Hervé Kempf
.
(lire textes complémentaires
en cliquant sur les liens)
.

Vidéo (longue mais ultra-importante) :
"La troisième guerre mondiale est financière."
.


jeudi 24 octobre 2013

SOMMES-NOUS EN DEMOCRATIE ???

image ici

La démocratie, c’est la liberté...
comme Judas était le Christ.
.
Pierre-Joseph Proudhon
.
Même si les élections existent
et peuvent changer les gouvernements,
le débat électoral est un spectacle
soigneusement contrôlé et géré
par des équipes rivales de professionnels experts
dans les techniques de persuasion.

Le débat porte sur le petit nombre de dossiers
sélectionnés par ces équipes.
La masse des citoyens joue un rôle passif, voire apathique,
en ne réagissant qu'aux signaux qui lui sont envoyés.


Derrière le spectacle du jeu électoral,
la politique réelle est définie en privé
dans la négociation
entre les gouvernements élus et les élites
qui représentent de manière écrasante
les intérêts des milieux d'affaires.
.
Hervé Kempf
"L'oligarchie, ça suffit, vive la démocratie!"
.
image ici

Il y a longtemps que le vrai pouvoir
n'est plus dans les urnes.
Il plane bien au-dessus d'elles, dans nos institutions
dont les membres ne sont pas éligibles :
notre FMI, notre OCDE, notre OMC,
notre banque mondiale,
qui mènent la vraie marche de la planète.
Les démocraties sont de belles coquilles vides.
.
Michel Piquemal
"Le Prophète du libéralisme" 
.
Si les élections pouvaient changer quoi que ce soit,
il y a longtemps qu'elles auraient été supprimées.
.
Coluche
.

Dans le cas où les propos ci-dessus
vous paraîtraient un peu exagérés,
vous pouvez examiner la question
de façon plus détaillée
en cliquant sur les différents liens...:-)
.
La Licorne
.

mercredi 23 octobre 2013

FINANCE ET ECOLOGIE



- En quoi la finance est-elle liée
à la crise écologique ?

- Le développement extraordinaire
de la spéculation financière
depuis une trentaine d'années
s'est traduit par une destruction massive
de l'environnement
et un creusement considérable des inégalités.

Le résultat est qu'aujourd'hui
une minorité gaspille les ressources
aux dépens de l'intérêt général
et projette un modèle de surconsommation
qui imprègne toute notre culture.
Le confort dans lequel nous vivons en Occident
exerce une pression énorme sur l’environnement,
et se présente comme un modèle insoutenable
pour le reste du monde.
.


- Comment pourrait-on décrire
la situation politique ?

Les classes populaires, dépourvues de porte-voix politique
et sans conscience collective, semble marginalisées,
et vouées à exprimer leur frustration
dans des révoltes qui justifieront
un accroissement de la répression policière.

Quant aux classes moyennes, elles se rendent compte
qu'elles ont été bernées :
après que, depuis quelques années,
on a pris conscience de l'inégalité profonde
qui caractérise les pays occidentaux,
on découvre peu à peu que la démocratie
n'est plus que le manteau jeté
sur la volonté inflexible de l'oligarchie.

Mais si le doute voire la colère mûrissent,
c'est sans construction politique sur laquelle s'appuyer,
sans vision de l'avenir.

On ronchonne, mais dans le souci de conserver
une situation jugée confortable.
On murmure, mais sans pouvoir se défaire
de la fragmentation individualiste
qu'entretiennent en permanence
la télévision et les médias.

On a intériorisé l'idée qu'il n'y a pas d'alternative
au système dominant
 et l'on qualifie d'utopie tout ce qui est différent.
On ne se rebelle pas,
parce qu'on ne sait pas quelle cause défendre.

Les Occidentaux ne savent pas encore
à quel point le monde a changé.
.
Hervé Kempf 
.
image ici

mardi 22 octobre 2013

OLIGARCHIE

.

Nous sommes entrés dans un système oligarchique (*)
qui n'a d'autre ressort que l'avidité,
d'autre idéal que le conservatisme,
d'autre rêve que la technologie.
(...)

Pour commencer, il faut prendre conscience de la situation,
ce qui est le premier pas vers le changement.

De même qu’une large part de la population
a pris conscience, depuis une dizaine d’années,
de la gravité de la crise écologique,
 et, depuis quelques années,
 de la montée rapide des inégalités...

...de même il nous faut comprendre
que le régime politique est en train de changer
et prendre conscience du fait
que la démocratie n'est pas acquise ad aeternam.

Cette découverte implique aussi
de reconnaître la culture matérielle
dans laquelle le capitalisme nous a enfermés :
l'oligarchie s'est développée
en associant le prestige et la valeur humaine
à l’argent et à l’accumulation d’objets.


Conditionnés notamment par la publicité,
les individus se retrouvent
en proie à une rivalité ostentatoire
qui pousse à la  surconsommation et à la compétition :
celui qui a le plus d'argent est le mieux considéré,
quelle que soit la façon dont il a acquis cette fortune.

De ce point de vue,
le contrôle des médias et de la publicité
est un pilier du système oligarchique,
non seulement pour contrôler le débat politique,
mais aussi pour définir
le système de valeurs de l’époque.
.
.
image ici

(*) Oligarchie :
domination d'une petite classe de puissants
qui discutent entre pairs
et imposent ensuite leurs décisions
à l'ensemble des citoyens.
.


lundi 21 octobre 2013

DETOURNEMENT



 Les esprits des gens doivent être détournés
(de la contemplation)
vers l’industrie et le commerce :
dès lors, ils n’auront plus le temps de penser.
Les gens se consumeront à la poursuite de l’argent.

Ce sera une poursuite vaine,
car nous bâtirons l’industrie sur une base spéculative :
les richesses tirées de la terre par l’industrie
glisseront entre les mains des travailleurs et des industriels
et se retrouveront entre celles des financiers.
.
Soljenitsyne 
(rapportant et critiquant
le texte ci-dessus)
.
Vidéo :
Soljenitsyne nous parle
 de la crise du monde actuel.

image ici

EXPLOITATION

image ici

A celui qui vous dira
qu’il s’est enrichi par le travail,
demandez : « De qui ? »
.
Don Marquis
.
L’argent est une nouvelle forme d’esclavage,
il se distingue de l’ancienne
simplement par le fait qu’il est impersonnel,
il n’y a pas de relation humaine
entre le maître et l’esclave.
.
Léon Tolstoï
.
(Voir autres vidéos sous les liens)
.
Explication de la création monétaire...
.

dimanche 20 octobre 2013

BANQUES SOUVERAINES

image ici

Quand l'argent d'un gouvernement dépend des banques,
ce sont elles et non les chefs du gouvernement
.
Napoléon Bonaparte
.
Vidéo ici
.
image ici
.

vendredi 18 octobre 2013

CRISE FINANCIERE ? ...OU FIN D'UN SYSTEME ?

image ici

Toute la perplexité, la confusion
et la détresse aux Etats-Unis
viennent non pas des défauts de la Constitution
ou de la Confédération, non par manque d'honneur,
mais bien par l'ignorance de la nature de l'argent
et du crédit en circulation.
.
John Adams
Deuxième président des Etats-Unis
.
Le procédé par lequel les banques créent de l’argent
est tellement simple que l’esprit en est dégoûté.
.
John Kenneth Galbraith,
économiste
.
(Vidéo explicative sous ce lien :
je vous la conseille vivement
si vous voulez comprendre ce système "fou"...
ainsi que celle-ci )
.
image ici

Il est heureux que le peuple de la nation
ne comprenne pas
notre système monétaire et bancaire,
parce que, s'il le comprenait,
je crois qu'il y aurait une révolution
avant demain matin.
.
Henry Ford
.

jeudi 17 octobre 2013

DISCOURS ATYPIQUE ET COURAGEUX

 Le  président José Mujica

Enfin un président qui ose "parler vrai"
et "quitter la langue de bois"...
pour une langue poétique, prophétique,
lyrique, différente...
.
C'est fou ce que ça fait du bien !
De quoi se réconcilier avec la politique...
.
Ecouter ici  le discours
du Président uruguayen J. Mujica
.
Ce discours avait été prononcé en juin 2012
à la Conférence de Rio.
José Mujica a "récidivé" récemment,
le 24 septembre,
à l'Assemblée générale des Nations-Unies.
.
"Je suis du Sud, je viens du Sud, a-t-il
 déclaré en préambule.
Si l'humanité entière aspirait à vivre
comme un Américain moyen,
nous aurions besoin de trois planètes, constate-t-il,
en dénonçant notre civilisation :
une civilisation contre la simplicité, contre la sobriété,
contre tous les cycles naturels, et, ce qui est pire,
une civilisation contre la liberté de disposer du temps
de vivre les relations humaines, l’amour,
l’amitié, l’aventure, la solidarité, la famille."
.
La Licorne
.
P-S: Je ne connais pas bien ce pays, l'Uruguay,
mais je savais déjà qu'il avait du "coeur" !
;-)

METTRE LES PENDULES A L'HEURE

photo personnelle

Les lois et les institutions sont comme les horloges;
de temps en temps, il faut savoir les arrêter,
les nettoyer, les huiler et les mettre à l’heure juste.
.
Lord Byron
.
image ici
.
Les valeurs de commande,
contrôle et conquête,
ne conviennent plus pour travailler en réseau
dans le partage de la connaissance...

L'économie de la connaissance est une économie
qui fonctionne dans le "gagnant-gagnant".

Pourquoi ?
Parce que la connaissance,
c'est comme l'amour :
plus vous en partagez,
plus vous en avez !
.
Extrait d'une interview de
Marc Luyckx Ghisi
.

mercredi 16 octobre 2013

CRISE DES INSTITUTIONS

image ici

Beaucoup de nos institutions
se trouvent comme ces étoiles
dont nous recevons la lumière
et dont les astrophysiciens
nous disent qu’elles sont mortes
depuis bien longtemps.
.
Michel Serres
(vidéo sous le lien)
.
Nos institutions étant, pour la plupart,
conçues sur l'ancien modèle
(autoritaire, pyramidal et compétitif),
elles ne correspondent plus du tout
aux besoins et aux enjeux de notre époque.
Il n'est donc pas étonnant
qu'elles soient "en fin de vie"...

Le problème est que, le sentant confusément,
elles ont tendance, dans un dernier sursaut de survie,
 à se durcir et à devenir encore plus
"rigides" et "autoritaires"...

Ceci ne doit pas être interprété
comme une manifestation de force
mais bien comme "les derniers jets"
d'un système en état d'implosion...
.
La Licorne
.
image ici

NIVEAUX DE CONSCIENCE



La conscience évolue..
.
Culturellement parlant,
un niveau de conscience correspond
à un système de valeurs
ou une grille de lecture de la réalité.(*)

En élevant notre niveau de conscience,
nous devenons capables de résoudre des problèmes
que le niveau de conscience précédent 
s'avère incapable de résoudre
du fait d'une perspective plus limitée.

L'émergence de ces niveaux, ou phases,
trouve son origine dans nos crises,
parce qu’elles offrent les points d’inflexion
qui déclenchent le mouvement
vers le prochain niveau de développement humain.
.
D'après Clare Graves...
Texte ici
.
image ici
.
Le nouveau système
"d'économie de la connaissance"
suppose un changement
de niveau de conscience.
.
Marc Luyckx Ghisi
.


Les différents "niveaux" ou "phases" :

BEIGE : INSTINCT ET SURVIE.
 Couleur chaude. Cerveau limbique, instinctuel.
MAUVE : CLANS ET TRIBUS, CÉRÉMONIES ET RITUELS.
 Couleur froide. Cerveau droit.
ROUGE : FORCE ET INDIVIDUALISME.
 Couleur chaude. Cerveau gauche. Pulsions limbiques
BLEU : OBÉISSANCE ET RESPECT DE LA LOI.
 Couleur froide. Cerveau droit
ORANGE : MOTIVATIONS PERSONNELLES.
 Couleur chaude. Cerveau gauche
VERT : COMMUNAUTAIRE ET HUMANISTE.
 Couleur froide. Cerveau droit
JAUNE : INTÉGRATEUR. Couleur chaude.
 Cerveau gauche avec sentiments
TURQUOISE : HOLISTIQUE ET INTÉGRAL.
 Couleur froide. Cerveau droit complexe
CORAIL (Tentative) : INTÉGRALISME GALACTIQUE.
 Couleur chaude. Utilisation de toutes les horloges biocorporelles
.

lundi 14 octobre 2013

EVOLUTION VERS L'HARMONIE ET LE PARTAGE

Photographie de Martine Franck


Et si l'on dépassait enfin
 le stade de la compétition ?

image ici
.

Il est urgent d’éradiquer ce principe de compétition
qui place l’enfant, dès sa scolarité,
dans une rivalité terrible avec les autres
et lui laisse croire que s’il n’est pas le meilleur,
il va rater sa vie.

Beaucoup répondent à cette insécurité
par une accumulation stupide de richesses,
ou par le déploiement d’une violence
qui vise à dominer l’autre,
que l’on croit devoir surpasser...
.
Pierre Rabhi
.

dimanche 13 octobre 2013

UTOPIE ?

Résumé du livre ici


C'est dans les utopies d'aujourd'hui
que sont les solutions de demain.
.
Incarner l’utopie, c’est avant tout témoigner
qu’un être différent est à construire,
un être de conscience et de compassion,
un être qui, avec son intelligence,
son imagination et ses mains
rende hommage à la vie
dont il est l’expression la plus élaborée,
la plus subtile et la plus responsable.
.


Il est indéniable que le progrès essentiellement technique
a généré des innovations extraordinaires,
mais, faute d’une éthique et d’une intelligence généreuse
pour contribuer à l’avènement
d’une société planétaire apaisée et conviviale,
il a contribué au chaos,
donné à nos pulsions destructrices
des outils d’une efficacité sans précédent,
et mené à la  fragmentation
d’une réalité de nature unitaire.
.
Au-delà des clivages politiques
et de tout ce qui fragmente notre réalité commune,
c’est à l’insurrection et la fédération des consciences
que nous faisons appel.
.
.

.

COOPERER

image ici

Celui qui coopère reçoit la coopération des autres.

Donner sa coopération,
c'est utiliser l'énergie de son esprit 
afin de générer des vibrations de bons souhaits 
et de sentiments purs envers les autres.

La tâche assignée en sera ainsi facilitée.
Rester détaché, objectif
et guidé par ses valeurs intérieures les plus profondes
plutôt que par les circonstances extérieures, 
donne naissance à une coopération subtile,
celle de la sagesse.
.
Texte ici
.

samedi 12 octobre 2013

L'ÂGE DE LA COOPERATION

image ici

Le temps est venu.
Nous sommes arrivés à l'âge de la coopération
où la croissance de l'altruisme devient une nécessité,
pour notre vie personnelle ou l'environnement.
.
.

RIEN N'EST SEPARE

photo personnelle

Il n'y a rien de ce que nous vivons chacun
dans notre être, dans nos destins particuliers,
qui ne soit l'affaire de tous.

Il n'y a aucune expérience que nous fassions,
aucune chose que nous vivions,
qui ne se répande, que nous le sachions ou non,
 à travers le monde.

Toutes les dégradations que nous vivons
nous dégradent tous.
Toutes les relations claires et hautes
nous éclairent tous et nous élèvent.

D'autres sont branchés
sur les mêmes longueurs d'ondes
et peuvent les amplifier.
Si je m'élève, j'élève les autres.

Imaginez ce filet de pêcheur sur une plage.
Je ne peux soulever une maille
sans que le filet entier ne vienne avec.

Il n'y a rien qui soit séparé.
.
Christiane Singer
"Du bon usage des crises"
.
image ici

vendredi 11 octobre 2013

PETITS BOUTS DE BIEN

image ici

Faites le bien, par petits bouts, là où vous êtes ;
car ce sont tous ces petits bouts de bien,
une fois assemblés, qui transforment le monde.
.
Desmond Tutu
.

jeudi 10 octobre 2013

FORET QUI POUSSE

image ici

Les pensées négatives sont puissantes
et nous aspirent vers la noirceur.
Et la même force est à notre disposition
dans la ferveur.
.
Annick de Souzenelle m'a donné cette magnifique phrase :
"Un arbre qui tombe fait plus de bruit
que toute une forêt qui pousse."

Nos actualités, nos informations ne sont faites
que d'arbres qui tombent.
Le monde aurait disparu depuis bien longtemps
si ceci était l'unique réalité.

Le monde tient debout par ce réseau d'amour
que nous créons, vous et moi, chaque jour,
et tous ces êtres qui, en cet instant,
sont en train de faire quelque chose,
des actes d'amour dans le monde,
un regard de tendresse
pour la terre qui nous entoure,
pour la création.

Cela tient le monde debout.
"Du bon usage des crises"
.

mercredi 9 octobre 2013

PUISSANCE DU CHANGEMENT



Nous vivons un des changements
 les plus fondamentaux de l'histoire :
la transformation du système de croyances
de la société occidentale.

Aucun pouvoir politique, économique ou militaire
ne peut se comparer à la puissance
d'un changement au niveau de notre esprit.
En changeant délibérément leur image de la réalité,
les hommes sont en train de changer le monde.
.
Willis Harman
.

mardi 8 octobre 2013

CHANGEMENT DE PARADIGME

image ici

…chaque société repose sur un ensemble de valeurs
qu’on appelle « implicites »
parce que tout le monde les partage,
même si personne n’en parle.

Or le système de valeurs implicites (paradigme)
actuellement en vigueur,
ce système moderne, patriarcal et capitaliste,
est dans l’impossibilité de concevoir
un futur soutenable et juste.

L’opinion publique s’en écarte donc
de plus en plus rapidement
et crée en silence
Elle bâtit de nouvelles fondations
qui ne sont pas encore complètement apparentes
 parce qu’elles se construisent sous l’eau, un peu plus loin.

Les premières mesures sociologiques de ce phénomène
ont eu lieu en Californie par Mr Paul H. Ray.
Les résultats sont surprenants :
24% des citoyens des États-Unis d’Amérique (50 Millions)
seraient, selon lui, des créateurs culturels
qui silencieusement optent
pour de nouvelles valeurs plus féminines,
plus respectueuses de l’environnement,
plus ouvertes à l’esthétique
et à la dimension spirituelle de la vie.

image ici

La Commission Européenne a effectué,
à la demande de la Cellule de Prospective,
une enquête préliminaire du même type
en septembre 1997.
Elle a donné des résultats comparables
Il y aurait donc entre 50 et 100 millions d’Européen(ne)s
qui changent de système de valeurs implicites.

Appelons-les les « transmodernes ».
.
"Surgissement d'un nouveau monde"
.
Vidéo à voir ou à revoir :
.
 
 

lundi 7 octobre 2013

ENJEUX

image ici

On s'épuise à aménager des erreurs
au lieu de leur apporter des solutions radicales
à la mesure du danger qu'elles représentent.

Car nous entrons dans une ère où,
face aux planifications de l'homme,
la nature décidera et mettra ses limites.
.
Manifeste pour la Terre et l'humanisme :
"Pour une insurrection des consciences"
.
Le danger majeur de notre XXIème siècle
est d'avoir une vision et un horizon inadaptés
aux enjeux de l'époque.
.
Marc Luyckx Ghisi
.