mardi 30 avril 2013

UN SEUL ESPRIT

photo personnelle

Ne considère pas seulement la nature
comme un cadre dans lequel tu peux t'épanouir,
guérir les maladies de l'âme et celles du corps.
La nature n'est pas extérieure à ton esprit,
il ne s'agit pas d'un monde différent,
éloigné, difficile à comprendre.
Malgré le jeu des apparences,
vous n'avez qu'un seul esprit.
.
Sagesse amérindienne
.

lundi 29 avril 2013

CLAIRIERE OUVERTE

photo personnelle

C’est à être du monde que nous sommes conviés : 
mais non pas comme un étant parmi les autres, 
une chose, un objet, fermés sur soi ; 
pas davantage comme un sujet pensant tout maîtriser 
en lui et autour de lui ; 
plutôt comme un ciel sans idée, 
une vacuité parfaite, 
une clairière ouverte où viennent vibrer 
tous les chants d’oiseaux du monde. 
.

dimanche 28 avril 2013

Y VOIR CLAIR

photo personnelle

Je commence à y voir clair
Près de moi
Quelqu'un fait la lumière
Je la reçois en pleine face
.
René Guy Cadou
.

RENCONTRE

photo personnelle

La lumière est ce point géométrique
où se rencontrent l'humain qui voit
et le divin qui se rend vu.
.
Jean Bies
"Petit dictionnaire
d'impertinences spirituelles" 

vendredi 26 avril 2013

VOIS

photo personnelle

Cesser de regarder, Voir :
fermer les yeux et quitter l'ordre du regard,
réveiller nos facultés enfouies, là,
mais endormies,
renouer avec le dehors par un meilleur dedans.
.
Plotin, Plotin, Plotin :
allonger l'oeil par la vision de l'esprit.
.
L'homme s'intègre par la pensée à ce qu'il voit
dans le même temps qu'il intègre l'âme de ce qu'il voit.
.
David Brunel
"Au bord du visible, l'indicible"
.



OBSERVE

photo personnelle

Observe la nature autour de toi,
la solitude d'une plaine ou la majesté d'une montagne.
Toute créature vivante, toute planète tire sa vie du soleil.
Toute créature vivante, toute plante est un bienfait.
.
Sagesse amérindienne
.

jeudi 25 avril 2013

RESPIRE

photo personnelle

Marche en forêt
et respire profondément, l'esprit libre.
Imagine les senteurs et les parfums que tu respires
sous la forme d'un fluide d'or pur,
qui illumine et rend le corps léger.
.
Sagesse amérindienne
.

VIEILLESSE TRANSLUCIDE


photo personnelle

En fait, cette qualité de transparence nous vient peu à peu,
au fil de nos découvertes de l’autre,
grâce à l’enfantement, à l’éros et au vieillissement.
(…)

Finalement, vous pouvez vous asseoir
et simplement contempler, écouter,
sans plus faire aucunement obstacle à la parole de l’autre,
ou à sa musique, à sa lumière,
tellement dans son écoute que vous vous oubliez.
(…)

Avec la vieillesse, cette porosité devient quotidienne
 Je ne suis plus que réceptacle.
Mais je ne retiens rien.
Et j’honore, j’honore, j’honore.
Et lentement ...on a accès au réel.
Jusque-là, nous vivons
dans l’hypnose socialement programmée
Elle se rompt parfois légèrement.
On a un petit accès à l’être.

Et voilà que cela devient lentement plus facile.
À la fin, on verra le paysage à travers nous !
.
Interview
.

mercredi 24 avril 2013

TRANSPARENCE

photo personnelle

Bien vieillir :
gagner en transparence
ce qu’on perd en couleur.
.
Gustave Thibon
.

JEUNESSE

photo personnelle

La jeunesse n’est pas une période de la vie,
elle est un état d’esprit, un effet de la volonté,
une intensité émotive,
une victoire du courage sur la timidité,
du goût de l’aventure sur l’amour du confort (…)

Vous êtes aussi jeune que votre foi,
aussi vieux que votre doute,
aussi jeune que votre confiance en vous-même,
aussi jeune que votre espoir,
aussi vieux que votre abattement.
.
 Samuel Ulmann
.

mardi 23 avril 2013

UNE PETITE ROBE DE FETE

photo personnelle

Devant les livres, la nature ou l'amour,
vous êtes comme à vingt ans:
au tout début du monde et de vous.
.
Christian Bobin
"Une petite robe de fête"
.

LUMIERE VERTE

photo personnelle

Une main invisible a déchiré les bourgeons d'un seul coup, 
comme on ouvre une lettre dont notre sort dépend.
Un flot de lumière verte en est sorti.
.
Christian Bobin
"La présence pure"
.

CIMES

photo personnelle

lundi 22 avril 2013

SILENCE

photo personnelle

À quoi reconnaît-on ce que l'on aime.
À cet accès soudain de calme,
à ce coup porté au coeur et à l'hémorragie qui s'ensuit
- une hémorragie de silence dans la parole.
Ce que l'on aime n'a pas de nom.
Cela s'approche de nous et pose sa main sur notre épaule
avant que nous ayons trouvé un mot pour l'arrêter,
pour le nommer, pour l'arrêter en le nommant.
.
Christian Bobin
"Une petite robe de fête"
.

LE PRINTEMPS APRES L'HIVER

photos personnelles

Après tout ce blanc vient le vert
Le printemps vient après l'hiver...
.
Claude Roy
.



En dehors du printemps du monde,
il est un printemps "caché"...
.
.


dimanche 21 avril 2013

LE MYSTERE DES CHOSES SIMPLES

photo personnelle

Aimer c'est aimer ce qui est simple,
et donc mystérieux.
Ce qui est compliqué n'est jamais mystérieux.
.
Christian Bobin
"La part manquante"
.

COEUR DE LA VIE

photo personnelle

Lorsque tu entendras le coeur de la vie,
tu verras la beauté en toutes choses.
.
Khalil Gibran
.

samedi 20 avril 2013

MONDE SIMPLE

photo personnelle

J'aime ce monde simple dont nous sommes parties.
Le coeur est fait pour être empli.
Les yeux veulent savoir, entendre.
Mais l'âme est insatiable et veut toujours grandir.
.
Jean Malrieu
.

VERITE

photo personnelle

Les premiers bourgeons surgissent, denses,
resserrés autour d'une vérité
encore trop fragile pour être dite.
.
Christian Bobin
"La présence pure"
.
Citation trouvée chez Naline
.

vendredi 19 avril 2013

OREILLE FINE

photo personnelle

L'herbe dites-vous
Ne fait aucun bruit pour pousser
l'enfant pour grandir
le temps pour passer
Vous n'avez vraiment pas l'oreille fine...
.
Pierre-Albert Birot
.

ACCUEILLIR

photo personnelle :
petite fleur des bois
...juste regarder...voir...
accueillir la beauté...
...toute simple...discrète...
de ce qui est ...
.

jeudi 18 avril 2013

PRESENCE INTERIEURE

photo personnelle : nuages blancs et ciel bleu

Pour en finir avec notre moi illusoire,
il nous faut apprendre
à être plus présents intérieurement.

Toujours tournés vers l’extérieur,
mais en partant de plus loin.
Agir, voir, à partir de ce lieu caché
où je ne suis plus seulement moi,
c’est-à-dire l’ensemble de mes préoccupations,
la pression de mon histoire, de mes souffrances,
mais l’être de tous les êtres,
le souffle où je peux entendre tous les souffles,
le cœur battant et captivant
de ce mystère inépuisable d’être au monde.
.

mercredi 17 avril 2013

SIMPLICITE LUMINEUSE


photo personnelle

L’esprit envahi de souvenirs et préoccupé par l’avenir
perd la fraîcheur de l’instant présent.
Nous sommes alors incapables de reconnaître
la simplicité lumineuse de l’esprit
qui est toujours présente
derrière le rideau des pensées.
.
Matthieu Ricard
.

mardi 16 avril 2013

PRINTEMPS

lundi 15 avril 2013

DECHIRER LE VOILE

image ici

Ma vie ? C'est comme si depuis toujours,
j'avançais dans la brume !
Et tout ce que je vois me semble déchirer
un voile de néant posé sur le monde.

Soudain ça m'apparaît, dans une splendeur !
Je suis sujet à des éblouissements.
Ça peut être un visage, un objet.

C'est comme si la création du monde était continue,
que nous étions contemporains de la création du monde.
C'est comme si la création
n'était pas une chose à l'arrière de nous,
mais exactement en train de se faire.
.
Christian Bobin
.

dimanche 14 avril 2013

SINISTROSE


Dans cette sinistrose générale
à laquelle on assiste très souvent,
il y a la nostalgie profonde
d’une vie qui serait la vraie vie.
Et cette vraie vie ne serait-elle pas l’immédiateté
avec les êtres et avec les choses,
plutôt que le détournement
par le commentaire d’un autre?

La vie est tellement généreuse.
On ne peut pas passer à côté de l’essentiel.
Nous sommes dans une société qui nous distrait
en permanence de l’essentiel et de nous-même.
Nous sommes “hors” de nous.
Alors que cette richesse qui nous habite
a besoin d’être reflétée dehors
pour que nous reprenions contact avec elle.


A la question “Pourquoi court-on tellement?”
“Parce que nous ne sommes pas mis en relation
avec cette profondeur
par le type d’éducation qui est le nôtre."
.
Christiane Singer
.

samedi 13 avril 2013

EPOQUE DESENCHANTEE

image ici

Si je dois tomber de haut
Que ma chute soit lente
Je n'ai trouvé de repos
Que dans l'indifférence
Pourtant, je voudrais retrouver l'innocence
Mais rien n'a de sens, et rien ne va

Tout est chaos
A côté
Tous mes idéaux :
des mots abîmés...
Je cherche une âme, qui
Pourra m'aider

Je suis
D'une génération
désenchantée,
.
Mylène Farmer
.

MONDE SANS MYSTERE



 
 


Notre existence dépourvue de passions
était celle de vieillards ;
 nous portions sur le monde un regard
empreint d'une lucidité sans bienveillance.

Le monde animal était connu,
les sociétés humaines étaient connues ;
tout cela ne recelait aucun mystère,
et rien ne pouvait en être attendu,
hormis la répétition du carnage.
.
Michel Houellebecq
"La possibilité d'une île"
.

vendredi 12 avril 2013

RIEN DE NOUVEAU SOUS LE SOLEIL

photo personnelle

Si les roses qui ne durent qu'un jour, 
faisaient des histoires,
elles diraient :
"Nous avons toujours vu le même jardinier ;
de mémoire de rose, on n'a vu que lui...
Assurément, il ne meurt point comme nous,
il ne change seulement pas."
.
Bernard de Bovier de Fontenelle
"Entretien sur la pluralité des mondes"
.
Nous autres hommes avons aussi
la mémoire extrêmement "courte"...

Quand on réalise que l'"Histoire humaine"
sur laquelle nous nous appuyons
ne remonte qu'à quelques milliers d'années...
c'est-à-dire une durée ridicule
par rapport à l'âge de l'humanité
et encore plus par rapport à l'âge de la planète...
nous devrions être très prudents
avant de déclarer qu' il n' y a jamais
"rien de nouveau sous le soleil "...
.
La Licorne
.

LUNETTES

photo personnelle

Nous percevons toujours ce qui est nouveau
chaussés de nos lunettes du passé
et notre vue s'y déforme.
.
Jacques Seguela
"Le futur a de l'avenir"
.

Il faut faire tomber les lunettes mentales
pour vraiment comprendre le monde.
Il faut sortir de la traduction mentale.
Nous ne vivons rien du monde tel qu'il est :
nous vivons une traduction du monde.
.
Satprem
.

jeudi 11 avril 2013

IMAGINER

image ici

Les problèmes du monde ne peuvent être résolus
par des sceptiques ou des cyniques
dont les horizons se limitent aux réalités évidentes.
Nous avons besoin d'hommes
capables d'imaginer ce qui n'a jamais existé.
.
 John F. Kennedy
.

ECHAPPER A LA REPETITION

image ici

C'est l'imagination qui singularise,
 l'imagination qui arrache à la banalité,
à la répétition, à l'uniformité.
.
Eric-Emmanuel Schmitt
.

mercredi 10 avril 2013

OSER

image ici

Quoi que tu rêves d’entreprendre, commence-le.
L’audace a du génie, du pouvoir, de la magie.
.
 Johann Wolfgang von Goethe
.

TROP PETIT ?

image ici

Si vous pensez que vous êtes trop petit
pour changer quoique ce soit,
essayez donc de dormir
avec un moustique dans votre chambre...
.
 Betty Reese
.
Certes, je ne suis qu'un.
Mais je suis un.
Je ne peux pas tout faire.
Mais je peux faire quelque chose.
Et le fait de ne pas pouvoir tout faire
ne m'autorise pas à refuser de faire
.
 Edward Everett
.

mardi 9 avril 2013

lundi 8 avril 2013

FAIRE LE PEU QU'ON PEUT


image trouvée ici,
créée par Acouphène

















Deux vidéos de Pierre Rabhi :

.

dimanche 7 avril 2013

APPORTER SA BRINDILLE

image ici

C'est à vous maintenant de faire la révolution.
Ou l'évolution.
C'est à vous de forger une ambition
pour votre société et votre civilisation.
C'est à vous d'inventer, de bâtir, de créer
afin que la société ne reste pas figée
et qu'elle n'aille plus jamais en arrière.
Partez à la conquête
de nouvelles dimensions de réflexion.
Sans orgueil, sans violence, sans effets spectaculaires.
Simplement, agissez.

Nous ne sommes que des hommes préhistoriques.
La grande aventure est devant nous, non derrière.
Utilisez l'énorme banque de données
que représente la nature qui vous environne.
C'est un cadeau.

Chaque forme de vie porte en elle une leçon.
Communiquez avec tout ce qui est vie.
Mêlez les connaissances. Inventez.
Chacun d'entre vous est une fourmi
qui apporte sa brindille à l'édifice.
.
Bernard Werber 
"La révolution des fourmis"
.

LE CENTIEME SINGE


samedi 6 avril 2013

GUERISON DU MONDE (2)


Voilà qui me semble d’une limpide évidence :
c’est quand la pensée, le cœur,
les attitudes de la majorité auront changé
que le monde changera.
Ce constat va bien au-delà des réponses techniques,
du savoir intellectuel ou scientifique
qui peuvent ponctuellement résoudre
l’un ou l’autre des problèmes que nous affrontons,
mais qui ne peuvent suffire à mener
à la guérison globale et en profondeur de nos maux.

La solution doit venir de chacun de nous,
appelé à un travail sur soi,
à une conversion du regard,
à un changement de mode de vie.

C’est la somme des nouvelles individualités
qui créera une collectivité nouvelle.

Il s’agit donc, pour chacun,
d’examiner ce qui, en lui et dans sa vie,
contribue à empoisonner le monde,
de revoir ce qui,
dans sa manière d’être ou de vivre,
concourt aux dysfonctionnements
et aux malheurs du monde.
.
Frédéric Lenoir
« La guérison du monde »
.

GUERISON DU MONDE (1)

image ici

Ce début de XXIe siècle est traversé
par une telle succession de crises
écologique, économique et politique
qu il voir refleurir le vieux mythe de la fin des temps.
Nous nous trouvons confrontés aujourd' hui
à au moins dix bouleversements
inédits dans notre histoire.

Pour trouver une mutation similaire,
il faut remonter non pas à la Renaissance,
ni à la fin de l Empire romain,
mais au tournant du néolithique,
lorsque, il y a plus de dix mille ans,
les groupes humains abandonnèrent
le mode de vie nomade pour se sédentariser.
On assista alors à un changement radical
du rapport de l homme à lui-même et au monde,
dont nous sommes les ultimes héritiers.

Aujourd' hui, ce n' est pas la fin du monde
que nous connaissons, mais la fin d un monde,
celui fondé sur la prééminence
du cerveau rationnel et logique
par rapport au cerveau émotionnel et intuitif,
sur l'exploitation mercantile de la nature,
sur la domination du masculin sur le féminin.

Frédéric Lenoir montre ici que la guérison est possible.
Illustrant les impasses de la fuite en avant
(le progrès à tout-va)
comme celles du retour en arrière
(démondialisation, écologie radicale, intégrismes religieux),
il exprime sa conviction que l' humanité
peut dépasser cette crise planétaire
par une profonde transformation
de nos modes de vie et de pensée :
rééquilibrage du masculin et du féminin,
passage de la logique du « toujours plus »
à celle de la « sobriété heureuse »,
de l égoïsme à la communion,
de l état de spectateur passif
à celui d' acteur responsable...

Au-delà des rafistolages provisoires
d' une pensée et d un système à bout de souffle,
une immense révolution est en marche :
celle de la conscience humaine.
.
Résumé du livre de Frédéric Lenoir 
"La guérison du monde"
.

vendredi 5 avril 2013

SE LIBERER DU CONNU

image ici

Se libérer du connu, c'est mourir.
Et alors, on vit.
.
Jiddu Krishnamurti
.

DESTRUCTION DE L'ANCIEN

photo personnelle

Un papillon n'est pas une grosse chenille.
.
Richard Bach
.
Le processus est invariable, pour arriver à la connaissance,
il faut détruire l'ancien moi au profit du nouveau moi,
c'est comme une nouvelle naissance.
.
Gabrielle Carmi
.

jeudi 4 avril 2013

DEVIENS CE QUE TU ES

image ici

Deviens ce que tu es :
la chenille est nietzschéenne.
.
Sylvain Tesson
.
Ce que la chenille appelle mort,
le papillon l'appelle renaissance.
.
Violette Lebon
.

METAMORPHOSE

image ici

Nous vivons dans l’oubli de nos métamorphoses.
.
Paul Eluard
.
- Mais nous avons une notion palpable
de la métamorphose de la chenille.
- Nous, certainement, mais pas la chenille.
.
Edgar Allan Poe
.

mercredi 3 avril 2013

CRISE EVOLUTIVE

image ici

On n'est pas dans une crise morale,
on n'est pas dans une crise
politique, financière, religieuse,
on est dans une crise évolutive.

On est en train de mourir à l'humanité
pour naître à autre chose...
.
.
image ici

Voir la vidéo sous le lien
et relire aussi ce message
de Christiane Singer
.

mardi 2 avril 2013

EMERGENCE

image ici

Tout ce dont tu as besoin, tu l'as en toi,
qui attend d'être reconnu, développé
et qui attend de sortir.
Un gland contient en lui un chêne puissant
Exactement comme le gland doit être planté et soigné
pour qu'il puisse grandir et devenir ce chêne puissant,
ce qui est en toi doit être reconnu
avant de pouvoir émerger et être utilisé pleinement.
Sinon, cela reste dormant en toi.
(...)
C'est maintenant le moment de faire émerger
et d'utiliser tout ce que tu as en toi.
.
Eileen Caddy
.
image ici

DURETE

image ici

Nous sommes si raides,
notre enveloppe est devenue si dure,
que nous ne parvenons plus à rejoindre
ce fond de bonté première
qui dort en chacun de nous.
.
Philippe Mac Leod
.