lundi 17 octobre 2011

PARENTHESE

photo personnelle
Ayant d'autres projets à mener à bien,
je vais mettre ce blog en pause
pour un "certain" temps...
.
Je ne publierai plus d'articles
mais je répondrai aux commentaires...
N'hésitez pas à plonger dans les archives du blog
si vous en avez le temps !
.
A "plus tard", donc !
.

dimanche 16 octobre 2011

SILENCE

photo personnelle


Tu ne peux te libérer du monde
en prêtant l'oreille
.
Tu ne peux te libérer de toi-même
par beaucoup de paroles
.
Tu ne peux te libérer de tous les deux,
du monde et de toi-même
...
sauf par le silence.
.
Rûmi
.

samedi 15 octobre 2011

SENTIMENT OCEANIQUE

image ici


Le corps au repos, la respiration calme,
les yeux fermés sur la lumière intérieure,
tu es dans cet état de conscience particulier
où la fissure n'existe plus
entre esprit et matière, âme et corps.
Entre les deux coule le même fleuve d'amour spirituel,
qui n'est autre que l'univers unifié, réconcilié.
Un sentiment océanique t'emporte au-delà de toi-même,
vers une lumière et une paix toujours plus grande.
.
Sagesse amérindienne
.

VALLEE ET MONTAGNE

image ici
La méditation favorise la perception immédiate du monde.
Les frontières disparaissent, les distances sont supprimées.
Alors nous pouvons vivre à la fois dans la vallée
et au sommet de la montagne.
.
Sagesse amérindienne
.

MEDITATION

Profite des moments de silence
pour t'écouter toi-même,
pour rechercher la source profonde,
derrière les pensées inutiles
et l'encombrement des mots.
.
Sagesse amérindienne
.
Méditer, c'est contempler le mystère de la nature,
son miracle permanent, à l'intérieur de soi.
Il n'y a nul autre lieu
pour communier avec le Grand Esprit de l'univers.
.
.

vendredi 14 octobre 2011

HEUREUSE SOLITUDE

image ici


Il existe une différence entre l'isolement,
la réclusion et l'état de profonde solitude.
L'homme intérieurement seul
ne dresse pas des murs pour se protéger,
ne dispose pas d'obstacles entre lui et les autres.
Il se tient seul en lui-même,
c'est-à-dire libéré des contraintes,
des idées toutes faites, des opinions diverses
qui encombrent l'esprit.
.
Sagesse amérindienne
.

VIE INTERIEURE EMPECHEE


On ne comprend absolument rien
à la civilisation moderne
si l'on n'admet pas tout d'abord
qu'elle est une conspiration universelle
contre toute espèce de vie intérieure.
.
Georges Bernanos

"La France contre les robots"
.
La liberté, c’est la possibilité de s’isoler.
S’il t’est impossible de vivre seul,
c’est que tu es né esclave.
.
Fernando Pessoa
"Le livre de l'Intranquillité"
.

BESOIN

image Robert Empain : ici
 
Je veux tuer ce qui est mort
pour faire vivre ce qui est vivant.
Plus le monde sera noir
et plus il aura besoin d'être éclairé.
.
Christian Bobin
"La lumière du monde"

.

jeudi 13 octobre 2011

UNE CHANCE ?

image ici

Dans un sens, je dirais que c'est la chance de l'esprit
que la société aille à sa perte
et ne se soucie plus du spirituel.
Le plus grand danger serait en effet
que la société lui fasse une place.
(...)
Les philosophies et les religions ne sont
qu'une manière interne pour le monde
de se réguler encore mieux.
Ceux qui écrivent là-dessus ne gênent personne :
ils ronronnent.
C'est un mélange d'humanisme et de gentil moralisme.
(...)
C'est parce qu'aujourd'hui tout est perdu
que la résurrection peut commencer enfin :
tout ce qui était sacré est atteint
comme le seraient des arbres
 après le travail d'un vent noir.
Le mot résurrection trouve un appui réel
dans cette perte enfin totalement réalisée :
de même que l'absence d'un mort
nous inonde de sa présence
et nous le rend encore plus cher,
on sait ce qu'est un arbre quand on le découvre
accablé et face contre terre.
.
Christian Bobin
"La lumière du monde"
.

AUTREFOIS

Angelus de Millet -image ici
Il y a plus fort que le malheur, c'est l'espérance.
L'espérance, c'est simplement la pensée rafraîchissante
qu'il existe autre chose que ce monde.
Autrefois, le ciel imprégnait tout :
les coutumes, les métiers.
Il se déposait même dans les plis des tabliers
et sous les souliers des paysans.
L'air était comme irrigué en permanence
par un flux d'anges.
Il y avait quelque chose qui faisait un va-et-vient
entre les vivants et les morts.
Avec l'effacement du ciel, c'est cela qui est parti.
.
Christian Bobin
"La lumière du monde"
.

LOIN DE L'ETERNITE

image ici
Il est vrai que ce monde où nous respirons mal
N'inspire plus en nous qu'un dégoût manifeste,
Une envie de s'enfuir sans demander son reste,
Et nous ne lisons plus les titres du journal.
Nous voulons retourner dans l'ancienne demeure
Où nos pères ont vécu sous l'aile d'un archange,
Nous voulons retrouver cette morale étrange
Qui sanctifiait la vie jusqu'à la dernière heure.
Nous voulons quelque chose comme une fidélité,
Comme un enlacement de douces dépendances,
Quelque chose qui dépasse et contienne l'existence ;
Nous ne pouvons plus vivre loin de l'éternité.
.
Michel Houellebecq
.

mercredi 12 octobre 2011

POUVOIR PERDU

Sculpture de Folon
Tu es libre d'agir, de parler et de penser
en union avec ton esprit.
Combats ta peur
et l'amour te donnera sa force.
Il n'y a pas d'autre voie
pour réveiller la lumière de l'esprit,
et redonner à l'homme le pouvoir perdu.
.
Sagesse amérindienne
.

RESISTE

images ici
Si on t'organise une vie bien dirigée
Où tu t'oublieras vite
Si on te fait danser
Sur une musique sans âme
Comme un amour conquis
Si tu réalises que la vie n'est pas là
Que le matin tu te lèves
Sans savoir où tu vas...
.
Prouve que tu existes
Cherche ton bonheur partout, va,
Refuse ce monde égoïste
Résiste !
Suis ton cœur qui insiste
Ce monde n'est pas le tien, viens,
Bats-toi, signe et persiste
.
.
(cliquer sur le dernier lien
pour écouter)
.

FACTICES

image ici


La société n'offre plus aux yeux du sage
qu'un assemblage d'hommes artificiels
et de passions factices.
.
Jean-Jacques Rousseau
.
Le danger dans le passé était
que les hommes deviennent des esclaves.
Le danger dans le futur
est qu'ils deviennent des robots.
.
Erich Fromm
.

mardi 11 octobre 2011

EFFACEMENT PROGRESSIF

image ici

Pour toutes les traditions et les religions antiques,
l'être humain était composé de TROIS parties :
.
Le corps étant sa forme matérielle,
l'âme correspondant à ce qu'on appelle aujourd'hui
la "psyché",
(le siège des émotions et des pensées)...
L'esprit (ou "noùs" ou "pneuma", le souffle)
désignant, quant à lui, la partie divine de l'homme,
relevant de l'absolu , sa partie immortelle.
.
Mais le Concile de 869
et plus tard, les théories de Descartes
ont fait voler en éclat cette conception :
on déclara que l'homme était composé
d'un corps et d'une âme, un point c'est tout.
On passa alors d'une conception ternaire
à une conception binaire.
Peu à peu, le sens du mot "esprit" dévia
et perdit toute signification "spirituelle".
Il fut confondu avec l'âme - ou avec l'intellect -
et son sens se rabaissa progressivement
jusqu'à devenir synonyme de drôlerie :
("faire de l''esprit", être "spirituel").
.
Et aujourd'hui, on dirait bien,
si on est un peu attentif,
qu'après avoir "effacé" l'esprit,
notre société s'apprête à nous "raboter l'âme" !
Sous nos yeux, nous voyons peu à peu
apparaître une conception de l'être humain
qui le réduit à son corps , à son apparence,
à ses biens et à ses performances...
Un homme "formaté" par l'éducation et les médias,
dont les pensées et les émotions
sont de plus en plus conditionnées,
de moins en moins "personnelles".
.
Nous fabriquons un monde uniformisé
et un homme "sans âme et sans esprit"...
.
Qu'est-ce que vous dites ?
Une conception "primaire" ?
.
La Licorne
.

PLUS RIEN A FAIRE ICI-BAS

photo personnelle


Le monde moderne a , par rapport à l'esprit,
une vertu de clarté :
l'esprit et l'âme n'ont plus rien à faire ici-bas.
(...)
Il n' y a plus aucun espace laissé
à ce qu'on appelle l'esprit.
Celui-ci est donc voué à une résistance absolue,
il ne peut s'accommoder de rien
parce que c'est trop manifeste
qu'il n' y a plus que la matière.
C'est beaucoup plus net qu'avant.
Hier, le clocher des églises pointait le ciel
comme un doigt,
c'était un petit rappel constant de l'infini.
Aujourd'hui, l'esprit se réfugie où il peut,
dans un brin d'herbe ou dans cette tourterelle,
que j'ai vu l'autre jour aussi blanche
qu'une boule de neige...
.
Christian Bobin
"La lumière du monde"
.

lundi 10 octobre 2011

CRISTAL

photo personnelle
L'âme est un cristal et la divinité sa lumière :
Le corps où tu vis est l'écrin de tous deux.
.
Angelus Silesius
"Le Voyageur chérubinique"
.

CE QUE NOUS SOMMES

image de J.Turrell ici
Nous sommes tous des imposteurs
dans l'ensemble de ce monde,
nous prétendons tous être quelque chose
que nous ne sommes pas.
Nous ne sommes pas
des corps qui vont et viennent,
nous ne sommes pas
des atomes et des molécules,
nous sommes des idées de l'Être,
indestructibles, impérissables,
et peu importe que nous soyons
fortement persuadés du contraire...
.
Richard Bach
"Illusions"
.

dimanche 9 octobre 2011

ETINCELLES

photo personnelle
Nous sommes tous de petites étincelles
issues d'une grande flamme,
et cette flamme est la source
de tout ce qui a été
et de tout ce qui sera.
.
Sagesse Celte
.

samedi 8 octobre 2011

JE VIENS DE CETTE ÂME

Je viens de cette âme qui est à l'origine de toutes les âmes
je suis de cette ville qui est la ville de ceux qui sont sans ville
Le chemin de cette ville n'a pas de fin
Va, perds tout ce que tu as, c'est cela qui est le tout.
.
Rûmi
.

LE POETE DES POETES

image ici


Djalal al-din Rûmi, le grand maître
de la mystique soufie du XIIIème siècle,
est peut-être pour moi le poète des poètes,
parce qu'on le lit sans penser une seconde
à la poésie.
.
La plupart des poèmes sont comme
des allumettes que l'on gratte :
ils nous éclairent pendant quelques secondes
et cela fait une jolie flamme mais ensuite
il ne nous reste plus à la main
qu'un petit bout de bois calciné.
Je n'ai jamais vu la lumière,
mais je la connais toute,
et je sais que la vraie lumière
ne s'éteint pas comme ça.
Ce ne sont pas les poètes
qui donnent la plus grande lumière,
mais ceux qui ont aperçu une lumière
plus grande que la poésie.
.
Christian Bobin
.

JE SUIS UN OISEAU DU JARDIN CELESTE

photo personnelle

Je suis un oiseau du jardin céleste
Je ne suis pas d'ici, de ce monde terrestre
On m'a fait une cage de ce corps mortel
Pour que dans la cage quelques jours je reste.
.
Rûmi
.

vendredi 7 octobre 2011

JE SUIS

photo personnelle
Cliquer sur l'image pour l'agrandir...
et lire l'inscription sur le livre
.
Quand l’âme est purifiée de toute idolâtrie,
elle devient capable de savourer
l’expérience d’une Présence;
elle pénètre dans la contemplation.
L’expérience éprouvée est intransmissible.
A son endroit la discrétion s’avère nécessaire...
.
Une fois cette présence découverte,
l’homme comprend
que le "livre des secrets" est en lui
et s’offre à son déchiffrement ...
...
Le déchiffrement du livre qu’il porte en lui
va s’accomplir lentement, comme une mue.
Il risque d’éprouver « la démangeaison des ailes »
sans pour autant les voir pousser.
Quand elles seront déployées, il prendra son vol.
.
"Le désert intérieur"
.

CONTEMPLATION

Je suis l'atome, je suis le globe du Soleil,
A l'atome, je dis : demeure. Et au soleil : arrête-toi.
Je suis la lueur de l'aube, je suis l'haleine du soir,
Je suis le murmure du bocage,
la masse ondoyante de la mer.
Je suis l'étincelle de la pierre, l'oeil d'or du métal...
Je suis à la fois le nuage et la pluie, j'ai arrosé la prairie.
.
Purifie-toi des attributs du moi,
afin de pouvoir contempler ta propre essence pure
toutes les sciences des prophètes,
Sans livres, sans professeurs, sans maîtres.
.
Rûmi
(1207-1273)
.
L'esprit qui contemple voit la danse
et les tourbillons sans fin des mondes,
les lumières et les couleurs
qui sont au commencement des choses.
Tout ce qui l'entoure,
toute la sphère de l'espace,
n'est plus loin de lui mais en lui.
.
Sagesse amérindienne
.

jeudi 6 octobre 2011

JE SUIS...TOUT CELA

photo personnelle


Je suis ruisseau, fleur, rivière
Je suis le vent la pluie
Je suis l'ombre la lumière
Je suis la vie
Je suis l'ouragan sur la dune
Je suis une symphonie
Je suis un noyau de prune
Je suis...
.
Je suis l'onde sur la grève
Je suis feuille au gré du vent
Je suis l'ombre des ténèbres
Je suis le temps
Je suis l'esprit l'étincelle
Je suis l'espace infini
Je suis la petite abeille
Je suis la pluie
Je suis...
.
Je suis l'unique le glorieux
Je suis la fleur sous l'érable
Je suis le silence impalpable
.
Je suis... Dieu...
.
.
(cliquer pour écouter)
.

ETENDRE NOTRE CERCLE

image trouvée sur internet

Un être humain est une partie d'un tout
que l'on appelle Univers.
Une partie limitée dans le temps et dans l'espace.
Il s'expérimente lui-même,
ses pensées et ses émotions
comme quelque chose séparé du reste,
une sorte d'illusion d'optique...de la conscience.

Cette illusion est une sorte de prison pour nous,
nous restreignant à nos désirs personnels
et à l'affection de quelques personnes près de nous.
Notre tâche doit être de nous libérer nous-mêmes
de cette prison en étendant notre cercle de compassion
pour embrasser toutes les créatures vivantes
et la nature entière dans sa beauté.
.
Albert Einstein
.

REUNIS OU SEPARES


C'est réunis que les charbons brûlent ;
c'est en se séparant que les charbons s'éteignent.
.
Proverbe bouddhiste
.

mercredi 5 octobre 2011

QU'AVONS-NOUS A NOUS DIRE ?

image J.Turrell
...qu'avons-nous à nous dire dans la vie,
sinon bonjour, bonsoir, je t'aime
et je suis là, encore,
pour un peu de temps
vivant(e) sur la même terre que toi...
.
Christian Bobin
"La folle allure"
.
- On ne connaît bien que les choses qu'on apprivoise,
dit le Renard.
Les hommes n'ont plus le temps de rien connaître.
Ils achètent des choses toutes faites chez les marchands.
Mais comme il n'existe point de marchands d'amis,
les hommes n'ont plus d'amis.
.
Saint-Exupéry
"Le petit Prince"
.

MODELE UNIDIMENSIONNEL

image J.Turrell

Notre modèle unidimensionnel, fondé sur la méfiance,
la jalousie, la rivalité, la concurrence, la revendication
a marqué notre cerveau en quelques décennies,
par un lavage de cerveau incomparable
et par la mise en place de toutes les ressources
subtilement terrorisantes des fondamentalismes.
Nous sommes narcotisés d'une subtile dose de venin.
C'est de cette narcose de la paranoïa collective
qu'il s'agit d'émerger.
.
"Où cours-tu...?"
.

A PART

image J. Turrell
La société n'est qu'un jeu
où chacun a un but séparé,
des intérêts à part,
un plan à faire réussir.
.
Lord Byron
.
Se vautrer dans sa petite bulle d’individualiste,
ça finit par assécher l’âme.
.
Suzanne Myre
"Chacun sa bulle"
.

mardi 4 octobre 2011

SEPARES ET EMPAQUETES

image ici
La description du Réel dans notre société
est exactement l'inverse.
.
(lire les deux articles précédents)
.
N'existent que les choses et les êtres séparés,
empaquetés sous vide et cellophane.
Bien sûr, puisqu'il s'agit de vendre
le plus de choses possibles au plus d'êtres séparés
et d'entretenir l'illusion
de la séparation et du manque.
.
Christiane Singer
"Du bon usage des crises"
.

TOUT CE QUI NOUS RELIE

image ici


...Car ce qui n'est pas, c'est toi et moi-séparés-
et ce qui est, c'est tout ce qui nous relie,
tout le champ fluctuant entre nos consciences,
cette intensité, cette immensité que nous partageons,
cette immensité tendue comme une vaste voilure
entre Dieu, les choses et les êtres.
.
"A quel rivage veux-tu atteindre,
ô mon coeur, réveille-toi !" (Kabir)
.
Ce qui n'est pas, c'est l'océan et la terre -séparés-
mais ce qui est, c'est la grève où ils se rencontrent,
les tapis de sable qui roulent et déroulent sans se lasser
leurs vagues, l'espace de leurs jeux violents et doux.
Ce qui n'est pas, c'est le pêcheur et sa barque-séparés-
mais ce qui est, c'est la partance et le désir
et le vent qui ensemble les fait voguer.
Les entités, les choses, les êtres n'existent pas;
ce qui existe, c'est le souffle qui les mène et les soulève.
.
"Du bon usage des crises"
.

lundi 3 octobre 2011

CE QUI EXISTE

image ici


Voici les premières paroles qu'adressa à Gerta Ital
(une des premières européennes à avoir passé
de longues années dans un monastère zen au Japon),
au jour de son départ, son maître :
.
"N'oubliez pas que la personne
qui vient de faire ses adieux n'existe pas.
Ni la personne à qui elle vient de faire ses adieux.
Ni le lieu où la scène se passe."
.
Aujourd'hui encore,
quand je répète lentement cette phrase,
j'ai dans le dos ce frisson en aigrette
dont parle André Breton.
Je n'existe pas. Tu n'existes pas.
Mais ce qui existe, et dans quelle lumière !
c'est ce qui s'est tissé entre nous,
ce qui est filé entre nos deux quenouilles,
la relation, l'entre-nous.
.
Christiane Singer
"Du bon usage des crises"
.
(Voir vidéo sous le lien)
.

UNION DES CONTRAIRES

Rose bicolore - photo personnelle

Tout porte à croire qu'il existe un point de l'esprit
d'où la vie et la mort, le réel et l'imaginaire,
le passé et l'avenir, le communicable et l'incommunicable
cesseront d'être perçus contradictoirement.
.
André Breton
.
L'imagination est la mise en sympathie
de l'invisible et du visible,
du spirituel et du physique.
.
Jean-Yves Leloup
"L'évangile de Marie"
.

dimanche 2 octobre 2011

PLUS QUE NOS REVES


La vie a plus d'imagination
que n'en portent nos rêves.
.
Ridley Scott
Dialogue du film "1492"
.
C'est étrange, mais vrai ;
car la vérité est toujours étrange,
plus étrange que la fiction.
.
Lord Byron
.